Comme son nom l’indique, la rhinoplastie primaire est la première intervention du nez. Si elle est réalisée par des chirurgiens spécialisés dans le domaine, on aura plus besoins d’autres interventions. Donc, une seule touche sera suffisante. Elle s’adresse aux personnes qui n’ont jamais bénéficié d’une chirurgie du nez, que ce soit pour améliorer sa fonction ou sa forme. Elle est pratiquée sous anesthésie générale et dure entre 1h et 2h max. Concernant la durée d’hospitalisation, elle est de 24 à 48 heures. Le patient peut reprendre une vie sociale normale après 10 jours.

La rhinoplastie secondaire

La rhinoplastie secondaire est plus compliquée que la première. La pratique d’une seconde opération signifie que la première était un échec. Face à des complications, on doit procéder à une nouvelle opération. Les complications peuvent être des saignements, des cicatrices, des infections ou bien des ecchymoses. Il faut attendre deux à trois mois pour voir si le résultat de la première opération est concluant. D’ailleurs, le patient peut d’un côté demander de sa propre volonté une seconde opération s’il n’est pas satisfait de la première sauf s’il s’agit d’un mauvais redrapage spontané de la peau ou bien d’une fibrose rétractile. Ces petites imperfections peuvent être corrigées par une simple retouche chirurgicale.

Rhinoplastie : les risques immédiats

L’œdème et l’hématome de la face sont les risques immédiats. Ils sont habituels, voilà pourquoi on ne devrait pas trop s’inquiéter, car cela va persister quelques jours. Il se peut également vous ayez un larmoiement dû à l’irritation des voies lacrymales. Le trouble de la sensibilité des dents et de la mâchoire supérieure ainsi que le saignement et la fièvre sont également possibles après la chirurgie. Donc, pas de panique !

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.